Jean-Pierre Lagrue
Jean-Pierre LAGRUE
A c cu e i l  |  L ' a r t i s t e  |  C r i t i q u e s  |  T a b l e a u x  |  A q u a r e l l e s  |  C o n t a c t
   
Jean-Pierre Lagrue est né sur la butte Montmartre près de l'église du Sacré Coeur le 14 Août 1939.

Jean-Pierre LAGRUE débute chez Lisette D'Arsonval.

Son interprétation du Pas de Deux de Gisèle lui vaut le premier prix de la scène française qu'il reçoit des mains de Serge Lifar
.
 
Il danse dans les compagnies du Marquis de Cuevas, de Ludmilla Tchérina, de Roland Petit et de Jeanine Charrat.

De sa rencontre avec les oeuvres de Modigliani et de Van Gogh naît la seconde passion de Jean-Pierre LAGRUE : La peinture. Il entre aux beaux arts où il étudie la peinture avec Legueult et la sculpture avec Yencesse.

Jean Guelis l'engage dans les émissions télévisées avec J-C Averty.
Arthur Plaschaert l'engage dans ses ballets. Il danse à Monte-Carlo aux côtés de Joséphine Baker. Il accompagne Annie Cordy dans son tour de chant. Il devient 1er danseur à l'opéra de Toulon.
 
Il participe à de nombreuses créations :
- à l'Alhambra, sous la direction de R. Golliard, "Un métier en Or";

au Théâtre National de Paris :
- sous la direction de R. Petit "Les Chants de Maldoror",
- "Patron" aux côtés de Zizi jeanmaire;
- "Feux aux poudres" d'après l'oeuvre du cinéastre Jean Renoir, aux côtés de Ludmilla Tchérina.
- "La Belle Hélène" sous la direction de J.L. Cochet, de Jean Guélis aux côtés de Nicky Nancel.
 
Jean-Pierre Rosney organise sa première exposition aux "Club des Poètes".
Michel Gauthier l'expose à la galerie "Maine-Montparnasse".

Serge Cailleux l'accueille chez les antiquaires de Saint-Eustache, il l'expose en Belgique à Anvers.
Alain Renard reçoit chez lui "Les Poupées de Lagrue".
L'antiquaire Chalmont expose "Un monde de Pierrots".
 
Jean Guélis le fait participer aux émissions de variétés de Guy Lux et à un spectacle présenté au théâtre de Boulogne-Billancourt :
"Et la fête continue".